jeudi 10 juillet 2014

Fascisme ordinaire - "ATROCITÉ" signifie encore quelque chose pour Kiev?

Les témoignages de la cruauté inimaginable des bourreaux


09.07.2014

À Slaviansk et Lougansk, le génocide des civils bat son plein. Nous avons laissé les particularités stylistiques et grammaticales dans les messages des témoins. Un habitant de Slaviansk a raconté des choses monstrueuses qui se passent dans sa ville, et a demandé de les ébruiter au grand public :


« Serge, c’est d'une amie... elle a vu de ses propres yeux... Les troupes ukrainiennes sont entrées dans la ville, ils ont des informations sur ceux qui sont dans la milice populaire, ils ont attrapé une femme et un homme, ils les ont attachés par les jambes aux véhicules blindés et les ont traînés vivants sur la place, puis ensanglantés, ils les ont jetés dans une voiture et les ont emmenés quelque part.
Non, je n'ai pas raconté l’essentiel. Ils font le ratissage, et cela se passe de cette façon. Tu imagines ce qui se passe ? Ils entrent dans les appartements, dans les maisons, ils se promènent avec des chiens, ils fusillent tous les hommes de moins de trente-cinq ans, exécution sommaire. Sans discuter, sans demander (si tu es) pour l’Ukraine Unie ou pour la Novorossia, ça leur est… égal... Tout simplement ils l’exécutent devant les parents. Igor dit “les bourreaux”, il m’a raconté et j’ai pleuré, et lui aussi a sangloté au téléphone. Il est en état de choc. C’est ce qui s’est passé hier et avant-hier. Il s'avère que le bombardement est plus humain que ce qui se passe maintenant à Slaviansk. Des cadavres gisent dans les rues et dans les maisons et dans les appartements. Personne ne les compte ni ne les ramasse - indique la lettre.



En même temps, un prêtre de Lougansk a raconté ce qui s’est passé dans sa ville :
Des espions de l’armée ukrainienne se sont infiltrés à Lougansk, (ils) ont équipé un minibus de mortier, ils ont conduit et tiré dans la ville. Il y a des victimes.
Le village Kondrachovka a été bombardé par un avion, beaucoup de victimes. Un enfant a été déchiqueté.
Suite aux bombardements et raids aériens 12 personnes civiles ont été tuées dans les villages Stanitza Louganskaya et Staraya Kondrachovka. Cette information a été communiquée par le président du conseil régional de Lougansk Valéry Golenko. Photo: les conséquences des frappes aériennes par les forces gouvernementales de la Stanitza Louganskaya
© ITAR-TASS/Stanislav Krassilnikov 
À Yampol, les Pravoseks (militants de Pravy Sektor, NDT) ont découpé deux personnes avec une scie circulaire... ils arrachent les yeux. Trois KAMAZ de cadavres attachés à des pierres ont été vidés dans la rivière... Ainsi l’armée ukrainienne dissimule les cadavres (noie dans l'eau et égoutte dans les fossés) ».
Il a rajouté qu’à Slaviansk ils ont fusillé toutes les mères des combattants.
Il y a des gens qui se promènent et montrent du doigt qui et où sont des « non-conformistes ».


Alexander Nikichin
Agence centrale d’information de Novorossia
Novorus.info


Source : novorus.info-news : Очевидцы рассказывают о немыслимом варварстве карателей
Traduction : GalCha

Aucun commentaire:

Publier un commentaire