dimanche 13 juillet 2014

Ukraine - mort, ses économies vont aux combattants

Le volontaire saint-pétersbourgeois tué à Slaviansk a légué toute sa fortune à la milice populaire

Natalia LAMBOTSKAYA (7 Juillet, 2014)

Nos compatriotes-volontaires ont été tués en couvrant la retraite de leurs camarades

Les Saint-Pétersbourgeois Vladimir Melnikov et Matvey Efremov sont arrivés à Slaviansk le 29 juin. Trois jours plus tard, leurs corps ont été amenés à la morgue locale. Les amis ont été inhumés dans l’Allée de la Gloire de la ville...

Tous les deux avaient des amis dans le sud-est de l'Ukraine, c’est pourquoi ils sont partis à Slaviansk. Très vite, ils sont devenus amis, ils se tenaient ensemble. Mais, qu’est-ce qui pouvait les réunir, sinon le désir d'aider les gens.
Vladimir est un solitaire. Il n'a pas de famille. Parmi les proches – seulement des amis.
Matvey est le père de trois enfants, heureux dans le mariage, un travail décent et un revenu stable. Mais quand il a entendu l'appel à l'aide, il a bondi dans le sud-est de l'Ukraine.

- Ce sont des gars audacieux et engagés... je leur ai dit : « Regardez l'un et l’autre chaque instant, comme si c’était la dernière fois, » se rappelle de sa dernière rencontre avec Saint-Pétersbourgeois, le volontaire de la région de Primorsk Andrey Ragoulin. Ensemble, ils ont suivi un entraînement après lequel 7 personnes ont été envoyées en Ukraine. Andrey est resté à Saint-Pétersbourg.

Le 2 juillet Vladimir et Matvey, dans un minibus avec d'autres volontaires et des combattants, sont partis de Slaviansk à Semionovka. Sur le chemin, le véhicule est tombé dans une embuscade. On tirait de derrière les arbres. Les quatorze personnes ont sauté de la voiture sur la route. Ils ont commencé à se replier vers le complexe hospitalier. Vladimir et Matvey sont restés pour les couvrir. Un char a tiré sur le minibus. Les gars sont morts sur place. Trois autres ont été blessés.

Lorsque les tirs se sont calmés, les survivants ont porté sur les couvertures sur près de trois cents mètres les corps des deux Saint-Pétersbourgeois vers le van. Tout en se cachant derrière les voitures et les maisons.

Après la tragédie, les combattants et les volontaires ont décidé de prendre en charge les enfants de Matvey Efremov, restés orphelins. Et les amis de Vladimir Melnikov se préparent à accomplir sa dernière volonté. En partant en Ukraine, il a laissé tous ses papiers et une grosse somme d'argent. Et il leur a fait promettre que s’il mourait, toutes ses économies devraient être dépensées au profit des milices populaires.


Source : m.kp.ru : Погибший в Славянске петербуржец завещал все свои деньги ополчению
Traduction : GalCha

Aucun commentaire:

Publier un commentaire