jeudi 9 octobre 2014

Ukraine : 5 millions d'habitants? Oui, éliminons les autres {MàJ vidéo}

Les projets du gouvernement actuel de "l’indépendante" : « La population du pays ne doit pas dépasser les 5 millions, le reste est à éliminer »


L’élu du peuple du parti "Grande Ukraine", Igor Berkout, a fait part des projets que les autorités actuelles ont pour l’avenir de "l’indépendante". (L’"Indépendante" est l’appellation de l’Ukraine en ukrainien, NDT)




L’interview d’Igor Berkout choque vraiment avec effet dégrisant. Dans celui-ci, l’élu du peuple appelle les Ukrainiens ordinaires - les domestiques des autorités actuelles et explique qui gouverne les habitants de l’Indépendante.

Il faut que TOUS les habitants de l’Indépendante voient cette vidéo. Les gens doivent, enfin, ouvrir les yeux. Maintenant, il devrait être clair pour quoi cette guerre a été ourdie et au nom de quoi meurent les "patriotes".
« Il est grand temps que tout le monde comprenne que l’Ukraine soviétique et l’Ukraine d’aujourd’hui ce sont deux pays différents. L’espoir que pour votre travail l’État va arranger votre vie est faux. Aujourd’hui, le pays appartient à un cercle restreint de personnes (milliardaires et multimillionnaires) qui sont soit au pouvoir, soit le contrôlent » explique-t-il.

Berkout assure que, dans la situation actuelle, les maîtres du pays n’ont pas d’obligation à prendre soin de sa population.
« Qui vit mal aujourd’hui? Ceux qui n’ont pas pu s’intégrer dans le cercle des serviteurs de cet État. Et les autres se plaignent de leur vie sans valeur parce que les maîtres de notre pays ne sont pas obligés de se soucier des 14 millions de retraités, d’enfants, de familles nombreuses et de handicapés » - dit le chef de la "Grande Ukraine".

Il rappelle également les données provenant des études de l’institut politique de Berlin.
« En particulier, afin que le système existant en Ukraine entre en équilibre, 4 à 5 millions de personnes sont plus que suffisants. Tout ce qui est en trop doit être éliminé. Et ceux qui restent doivent payer leur droit de vivre sur le territoire d’autrui - a déclaré Berkout. - Et pour que ces misérables professeurs et médecins qui ont constamment faim disparaissent, il faut faire la chose suivante. Premièrement, il faut les pousser au-delà des limites de la société, et, deuxièmement, faire en sorte qu’ils n’arrivent pas à l’âge de la retraite... »

RIEN à AJOUTER à ce discours éloquent, ÉCOUTEZ ET REGARDEZ VOUS-MÊME.

video
sous-titrage : Sacha

Transcription de la vidéo


Le fait qu’un grand nombre de personnes en Ukraine ne reconnaît pas ces réformes comme les leurs, visant leur propre bien, à notre avis, est dû au fait que les gens, à cause de l’inertie de leur pensée, continuent d’assimiler l’Ukraine d’aujourd’hui à l’Ukraine soviétique, en termes d’obligations sociales envers le peuple.

Il faut comprendre que l’Ukraine soviétique et l’Ukraine d’aujourd’hui – ce sont des pays différents. Et il ne faut pas transposer cette expérience des générations, lorsque l’État en échange du travail des gens arrangeait leur vie.

Ce qu’il y a, c’est qu’aujourd’hui, notre pays appartient à un cercle restreint de personnes, milliardaires et multimillionnaires. Par ailleurs, tous sont au pouvoir, soit contrôlent le pouvoir, en font partie et n’ont rien à voir avec le peuple.

À commencer par ceci, que, dans la constitution de 1978 de la République ukrainienne, il y était écrit que l’Ukraine est un État du peuple. Notre constitution n’en dit rien.

Pourquoi les maîtres de notre pays devraient-ils prendre des engagements sociaux d’entretenir des millions de personnes qui ne leur apportent aucun bénéfice, ou ne sont pas leur gardien ou une source de plaisir ?

Regardez qui vit mal aujourd’hui. Tous ceux qui n’ont pas su s’incorporer dans les domestiques des maîtres de l’État. Tous ceux qui sont aujourd’hui les serviteurs de l’État vivent bien et ne se plaignent de rien. En plus, ils défendent fermement le système existant, en commençant par ces politologues avec des noms de poissons, passant d’un camp à l’autre, et en terminant par les stars du théâtre et du cinéma, personne ne se plaint.

Est-ce que Taissia Povaliy se plaint de sa vie? Non. Cela ne signifie pas que c’est une mauvaise chanteuse, c’est une chanteuse divine. Mais une fois encore, je dis que ceux qui ne rentrent pas dans le cercle des serviteurs des maîtres du pays se plaignent de leur vie misérable sans valeur.

Mais pourquoi les maîtres de notre pays doivent-ils se soucier de 14 millions de retraités, d’enfants quelconques, de familles nombreuses, de handicapés, je n’en parle même pas.

Lorsque notre pays sous forme d’usines, de fabriques, d’infrastructures, de combinats miniers, de raffineries, carrières, mines, est devenu la propriété de quelques centaines de familles, et, par une dérision du destin, avec tout cela, ils ont hérité de la population.

Eh bien, aucun maître du pays ne prétendait à cette population. Ils ne l’ont pas demandée.

Et le but principal aujourd’hui consiste à se débarrasser rapidement et efficacement, le moins cher possible, de tout ce qui se trouve dans la limite de la mort. Pourquoi disons nous « rapidement et efficacement », parce que tous ces gens qui demandent une attitude sociale de la part de l’État, ils bouffent les ressources, tous les jours ils bouffent des ressources.

Nous avons dit souvent que tous ces misérables professeurs et médecins ont faim tous les jours. Et ensuite, ils seront tous plus tard - des retraités misérables.

Afin de s’en débarrasser, il faut procéder comme suit :

Premièrement – les pousser au-delà des limites de la société.

Deuxièmement - veiller à ce qu’ils ne touchent pas leur retraite sociale et tout ce qu’ils avaient avant dans les engagements, avant tout pour qu’ils n’arrivent pas à l’âge de retraite, en référence à l’expérience des pays plus développés, dont le niveau de vie est de 10-15-20 ans au-dessus du nôtre.

Et troisièmement c’est de les faire sortir du pays. Parce que selon les estimations de l’Institut politique de Berlin, afin que le système existant en Ukraine entre en équilibre, sous le régime actuel, pas sous le régime du Parti des régions, ni de Viktor Ianoukovitch, mais sous le régime des propriétaires du pays, 4 à 5 millions de personnes sont plus que suffisants.

Tout ce qui est en trop doit être éliminé. De quel droit des millions d’Ukrainiens pensent que les maîtres du pays doivent prendre soin d’eux? Pensons le contraire, aujourd’hui, ces gens doivent payer le droit de vivre sur le territoire d’autrui. Une telle approche est plus appropriée.

Et nous voyons que les maîtres du pays augmentent progressivement le coût de la vie sur leur territoire. Pourquoi devraient-ils réduire les coûts des services publics, quand toutes les capacités de production, tous les services publics de l’eau et du gaz leur appartiennent? Pourquoi perdraient-ils des bénéfices si quelqu’un ne peut pas payer? Si vous ne pouvez pas payer n’utilisez pas les services. C’est ça, l’essentiel.

Et de ce point de vue, toutes les réformes qui sont en cours et qui auront lieu en Ukraine, sont efficaces et justes. Parce qu’elles sont conçues pour que les maîtres de l’État, et c’est leur État, puissent obtenir plus de bénéfices et puissent rivaliser avec la richesse non seulement d’une Hongrie ou d’une Roumanie quelconque, mais avec celle de la Russie, de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne et des États-Unis.

C’est-à-dire, que les maîtres de notre pays défient les personnes les plus riches de la planète. Et dans ce sens, pourquoi auraient-ils besoin d’écoles rurales, de polycliniques rurales ? Pour quoi faire, à quoi bon? C’est-à-dire, à quoi bon avoir des malades qui sont incapables de payer leur traitement ?

Source : zakon.mirtesen.ru : Планы нынешней власти «незалежной»: "Население страны не должно превышать 5 млн. остальных в утиль".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire