dimanche 14 décembre 2014

Le malaise de Merkel

L’Occident a préparé le "Barbarossa-2" pour partager la Russie

13 décembre 2014
L’Occident a préparé le "Barbarossa-2" pour partager la Russie. Merkel n'est pas contente de la fin de l'opération Barbarossa de la 2e guerre mondiale... Elle tente de recommencer...

Pavel Sviridov écrit :

Un vieil ami de "l’étang" a parlé de la raison pour laquelle Angela Merkel frétille d’hystérie antirusse depuis bientôt un mois.

Comme vous le savez, au sommet de G-20 à Brisbane, Poutine a eu une réunion de quatre heures avec Angela Merkel, durant laquelle cette dernière a dit : « Eh bien, Vladimir, vous bluffez, vous n’avez pas la force de rivaliser avec les États-Unis. Vos missiles ne peuvent tout simplement pas atteindre l’Amérique ».


À quoi le dirigeant russe, après une pause de trois minutes de fixation du regard de la chancelière, a sorti de sa serviette, un document, développé au Pentagone et approuvé par les chefs des principaux pays européens membres de l’OTAN, le plan "Barbarossa-2" (notre service de renseignement est bien zélé !), selon lequel la Russie doit être partagée en zones d’influence et être occupée par les forces de l’OTAN dans les centres-clés.

« Est-ce là votre signature ? » – a-t-il demandé au petit "ange mercantile". Piquant un fard, toute pourpre, elle hocha la tête.

« Or, peut-être, ils (les missiles) n’atteindront pas l’Amérique. Mais les bases des USA sur le territoire allemand, ils les atteindront certainement, je vous le garantis. Probablement, une ou deux dizaines de missiles rateront leur coup, et, au lieu tomber sur une base, tomberont à Munich ou à Francfort, ça tombera comme ça tombera ».

Après ces paroles, la dame s’est sentie mal, et la réunion était terminée. Poutine est parti de Brisbane.

Mais les problèmes de santé de la chancelière durent toujours.

Aussi bien que ceux de l’unité de la coalition au pouvoir en Allemagne.....



Source : zakon.mirtesen.ru : Запад приготовил "Барбароссу-2" для раздела России
Traduction : GalCha

Lire aussi : Opération Barbarossa

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire