dimanche 29 mars 2015

Ukraine : quand les Néonazis rentrent au gouvernement de Kiev

Poroshenko propose à Iaroch d'entrer au ministère de la défense {Russie politics}


27 mars 2015
La question du jour est: que faire des bataillons privés qui sont sur le front ukrainien? Petit détail, ils ne veulent pas être soumis aux ordres de la hiérarchie militaire, autrement dit de P. Poroshenko. Donc, ce que tu ne peux forcer, tu peux l'acheter ...


Lors de son combat pour la reprise de possession du pouvoir contre les oligarques, P. Poroshenko tente de remettre la main sur les structures armées, notamment celles financées par les oligarques. Deux entités en particulier posent quelques difficultés, d'autant plus qu'elles sont situées sur des points stratégiques: le bataillon OUN qui tient Pesky à proximité de l'aéroport de Donetsk et permet de maintenir la pression en continuant à bombarder les populations civiles et Pravyi Sektor qui est à l'entrée de Mariupole. 

Il faut préciser que ces bataillons ne reconnaissent aucune négociation de paix avec les dirigeants des républiques de Donetsk et Lugansk, qu'ils considèrent comme anticonstitutionnelle. Ils ne reconnaissent que la force et la lutte jusqu'au bout: soit ils meurent, soit le Donbass est nettoyé de ses habitants.

Quand il a été demandé à ces bataillons soit de déposer les armes, soit de s'affilier aux structures de l'armée ou du SBU (ex-KGB), ils refusèrent, arguant qu'ils n'obéissent qu'à leur chef, N. Kokhanivsky (OUN) et D. Iaroch (Pravyi Sektor). Qu'il s'agit d'une manipulation de Moscou. D'autant plus qu'ils ne voient pas particulièrement de patriotisme dans les rangs du commandement militaire, ni même une grande efficacité, vue la manière dont ils ont perdu du terrain face à l'armée de Novorossia.

Or, P. Poroshenko n'a pas le choix, il doit reprendre le contrôle. D'où une proposition surprenante: le Président ukrainien a proposé à Iaroch d'entrer au ministère de la défense. Car, il est vrai, Iaroch s'ennuie ferme à la Rada. C'est l'explication officiellement donnée.

Sachant que Pravyi Sektor est une organisation extrémiste prônant la violence, j'aimerais beaucoup entendre les dirigeants européens se prononcer sur le soutien qu'ils apportent à la démocratisation de l'Ukraine: la présence de leaders comme Iaroch dans le gouvernement d'un pays "ami" n'est donc pas un danger pour la conception européenne de la démocratie?

Source : Russie politics

Aucun commentaire:

Publier un commentaire